Logo Orchestre de ParisLogo Orchestre de Paris La discothèque
de Monsieur ONDE
logo Surprenant
#Surprenant
onde
Concerto pour piano n° 9 "Jeunehomme"
onde
Symphonie n° 83 "La Poule"
onde
L'Ouverture de Fidelio
onde
Ouverture du Freischütz
onde
Harold en Italie
onde
Tableaux d’une exposition : « La cabane sur pattes de poule »
onde
Suites de Peer Gynt, Dans l’antre…
onde
Symphonie n° 1
onde
Symphonie n° 4
onde
Symphonie n° 4
onde
Ainsi parlait Zarathoustra
onde
L’Apprenti sorcier
onde
Nocturnes « Nuages »
onde
Une vie de héros
onde
Le Chant de la Terre
onde
Passacaille
onde
Cinq pièces pour orchestre, Couleurs
onde
L'Oiseau de feu
onde
Les Cloches
onde
Le Sacre du printemps
onde
Symphonie n° 5
onde
Une symphonie alpestre
onde
Suite Scythe
onde
Parade
onde
Symphonie n° 1 "Classique"
onde
La Valse
onde
Le Tombeau de Couperin, Menuet
onde
Le Mandarin merveilleux
onde
Rhapsody in blue
onde
Les Biches
onde
Boléro
onde
Symphonie de Psaumes
onde
Concerto en sol
onde
Roméo et Juliette, Danse des chevaliers
onde
Concerto pour piano
onde
Concerto pour orchestre
onde
Concerto pour orchestre, Jeu de couples
onde
Atmosphères
onde
Tout un monde lointain, Miroir
onde
Mass
onde
Rituel in memoriam Bruno Maderna
onde
bouton vidéo précédentebouton vidéo précédentebouton changer émotionbouton favoris videbouton de partagebouton vidéo suivantebouton vidéo suivante
 Aléatoireenregistrerpartager 
Connectez-vous pour enregistrer cette vidéo dans vos favoris !

Beethoven
L'Ouverture de Fidelio - 1814
logo Orchestre de ParisCONCERT • 8 avr. 20 • 9 avr. 20

Dès les premières notes de son unique opéra, Beethoven pose les contrastes qui font sa musique : un éclatant tutti d’orchestre (tout l’orchestre) suivi d’une mesure complète de silence.

Puis un lointain appel des cors auquel répondent les clarinettes.

Et paf ! Beethoven fait subitement sonner l’orchestre avec le même brio. Mais l’appel des vents gagne peu à peu les autres pupitres de l’orchestre, qui s’animent.

Écoute l’entrée progressive des timbales, qui vient rythmer l’amplification de l’orchestre.
Ouf ! La furia des timbales est remplacée par de magnifiques lignes ornementales aux violons.

Beethoven me fait toujours vibrer !

image de césure des votes
petits coeurs EXPRIMEZ VOS ÉMOTIONS
#frisson
1
#surprenant
16
#mélancolique
2
#bof
2
#extase
1
#tragique
0
Connectez-vous pour pouvoir réagir !
NATIXIS logoNatixis, Mécène de l’Orchestre de Paris, apporte son soutien à Monsieur Onde