Logo Orchestre de ParisLogo Orchestre de Paris La discothèque
de Monsieur ONDE
logo Extase
#Extase
onde
Magnificat
onde
Symphonie n° 40
onde
Symphonie n° 41
onde
La Création
onde
Concerto pour piano n° 2
onde
Symphonie fantastique : "Un bal"
onde
Symphonie n° 4 "Italienne"
onde
Concerto pour violon
onde
Concerto pour violoncelle
onde
Concerto pour piano n° 2
onde
Concerto pour piano n° 2
onde
Symphonie n° 7
onde
Symphonie n° 5
onde
Symphonie n° 9
onde
Symphonie n° 9, "Symphonie du Nouveau Monde"
onde
Symphonie n° 6
onde
Symphonie n° 9
onde
Symphonie n° 3
onde
Concerto pour violon
onde
Le Chant de la Terre
onde
Images, Gigues
onde
Le chant du Rossignol
onde
Le Château de Barbe-bleue
onde
Symphonie n° 7
onde
Sinfonietta
onde
Concerto à la mémoire d’un ange
onde
Pierre et le loup
onde
Danses symphoniques de West Side Story, Mambo
onde
Métaboles, Incantatoire
onde
Sinfonia
onde
Cantus in memoriam Benjamin Britten
onde
Notations n° 1 pour orchestre
onde
bouton vidéo précédentebouton vidéo précédentebouton changer émotionbouton favoris videbouton de partagebouton vidéo suivantebouton vidéo suivante
 Aléatoireenregistrerpartager 
Connectez-vous pour enregistrer cette vidéo dans vos favoris !

Dvořák
Symphonie n° 7 - 1885

Un rythme léger et dansant aux cordes ouvre ce scherzo (mouvement vif), tandis que les bassons et les violoncelles lui font un contre-chant (superposition de plusieurs lignes mélodiques) expressif.

Cependant, le tempérament sanguin de Dvořák ne tarde pas à refaire surface ! En déplaçant peu à peu les accents de son scherzo, il transforme cette musique légère en une danse macabre et ironique.

Cette symphonie marque le début de la reconnaissance de Dvořák à l’international. Elle lui vaudra l’admiration de Mahler et de Brahms.

Quel romantique ce Dvořák !

image de césure des votes
petits coeurs EXPRIMEZ VOS ÉMOTIONS
#frisson
1
#surprenant
7
#mélancolique
6
#bof
2
#extase
16
#tragique
0
Connectez-vous pour pouvoir réagir !
NATIXIS logoNatixis, Mécène de l’Orchestre de Paris, apporte son soutien à Monsieur Onde